Page Progress:

Des valeurs de base comme principes philosophiques

L’éthique, dans son sens large, est la discipline philosophique qui étudie les actions de l’être humain, englobant aussi bien l’intention morale que la volonté humaine.

Code éthique de l’EATA

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Art 1, Déclaration Universelle des Droits de l’Homme – ONU

Valeur signifie ce qui est fondamental à l’homme pour promouvoir son propre développement et épanouissement et ceux d’autrui. Les valeurs qui caractérisent l’AT se réfèrent à la Déclaration universelle des droits de l’homme, proclamée le 10 décembre 1948 par l’Assemblée générale des Nations Unies.

Les gens sont OK

C’est le postulat de départ de l’analyse transactionnelle. L’être  humain a une valeur fondamentale, intrinsèque, indépendamment de son sexe, sa couleur de peau, son origine sociale. Cette valeur est la même pour tous. En ce sens, la philosophie de l’AT rejoint celle des droits de l’homme. Ses actes sont parfois condamnables, sa personne en tant que telle ne l’est pas. Selon Berne, « les gens sont nés princes et princesses jusqu’à ce que leurs parents les transforment en crapauds».

Tout le monde a la capacité de penser

À l’exception des personnes ayant subies de graves lésions cérébrales, chaque individu à la capacité de penser. En conséquence, chaque individu a la responsabilité de penser sa vie et de faire les choix pour vivre ses pensées. Au bout du compte, chacun vivra les conséquences de ses choix.

Ce sont les gens qui décident de leur destinée et ces décisions peuvent être changées

Rien n’est irrévocable. Les choix faits un jour peuvent être modifiés le lendemain. Il appartient à chacun de prendre conscience de la portée de ses choix et de décider si ce qu’il vit est ce à quoi il aspire. Avec ce postulat nous sommes déjà aux portes du scénario de vie. Berne dit qu’il peut être modifié sous certaines conditions (qui seront présentées dans la partie présentielle).

~|icon_cogs~|elegant-themes~|solid

La charte éthique de l'EATA

L’AT est structurée autour d’associations internationales. En Europe, l’EATA est garante de la déontologie des analystes transactionnels. Elle s’est dotée d’un code éthique dont la version officielle, en anglais, est disponible sur son site www.eatanews.org. Vous pouvez également consulter le code éthique en français.

Les associations nationales ont pour tâche de veiller à l’application du code éthique par leurs membres. C’est une façon de rendre la pratique de l’AT transparente. Chaque client ou patient peut savoir à quoi s’attendre en travaillant avec un analyste transactionnel. Si ce code n’est pas respecté, les clients ou patients ont la possibilité de saisir le comité éthique de l’association nationale, représenté par sa présidence. L’EATA fournit un support aux associations nationales, par l’intermédiaire de son conseiller spécialement mandaté. Des sanctions peuvent être prises à l’encontre d’analyste transactionnel faisant l’objet d’une plainte. Plus d’informations sur le site www.eatanews.org.

Question

Quelles pratiques découlent des valeurs ?

En raison de la nature des valeurs et de leur signification dans la vie humaine et pour garantir le respect et les droits de chacun il est nécessaire d’identifier des directives claires de comportement, strictement liées aux les valeurs. Les principes éthiques sont dérivés des valeurs et visent à indiquer une manière de pratiquer de façon à promouvoir le bien-être, le développement et la croissance de la personne ; ils sont normatifs et offrent des critères pour un comportement éthique.

1. Le respect pour chaque personne en tant qu’être humain, indépendamment de toute caractéristique ou qualité spécifique.

2. La responsabilisation qui souligne l’importance d’encourager la croissance de chaque personne.

3. La protection implique de prendre soin de soi et des autres (physiquement, mentalement, etc.) en ayant conscience de la singularité et de la valeur de chacun.

4. La responsabilité implique de prendre en compte les conséquences de nos propres actions en tant que clients, formateurs, thérapeutes, superviseurs, conseillers, etc.

5. L’engagement dans la relation implique de développer un intérêt sincère pour le bien-être de nos clients.