Les messages contraignants

ou drivers

Le présent n’est jamais notre but, le passé et le présent sont nos moyens, seul l’avenir est notre fin.

 

Pascal

Quel est votre message contraignant ?

 

Répondez aux affirmations suivantes, selon votre préférence.

1 : Rien à voir avec moi
5 : C’est tout à fait moi

Je me dépêche même quand cela n'a aucune importance
12345
J'éprouve des difficultés à terminer
12345
Je ne pense pas que les autres sauront faire suffisamment bien
12345
Même si je suis énervé(e), je parais calme
12345
Je souris ou je ris beaucoup en parlant avec un interlocuteur
12345
Au niveau physique, je supporte d'être mal à l'aise longtemps
12345
Je souligne les erreurs des autres, ou je les somme de se justifier
12345
Souvent, j'arrive nettement en avance
12345
Je marche vite, je mange vite, ou encore je parle vite
12345
J'attends trop longtemps avant de démarrer
12345
Mon visage me permet de cacher mes sentiments
12345
Je tapote des doigts, je remue les pieds, ou je remue les genoux
12345
Je prends facilement des responsabilités
12345
Je m'habille avec soin pour montrer mon style personnel
12345
Si je me sens un peu nerveux ou nerveuse, je ris pour aplanir les difficultés
12345
Lorsque j'ai presque terminé, je fais une pause
12345
J’en fais trop et trop vite
12345
Je me heurte aux gens ou aux objets
12345
Je réalise après coup que je me suis rendu la tâche inutilement difficile
12345
Si je me trouve seul(e), je suis anxieux(se)
12345
Quand j'attends, je fais les cent pas de long en large
12345
Je range et je remets les objets en place, ma corbeille à papier n'est jamais vide
12345
Je critique les avis ou les actes d'autrui
12345
Avant de formuler une demande, je dis des paroles aimables
12345
Je finis rarement un livre
12345
J'avance doucement mais longtemps
12345
J'emporte plus que le nécessaire
12345
Je renonce assez vite à mes recherches même pour des choses importantes
12345
En cas de priorité à attribuer, je donne automatiquement la première place aux autres
12345
Je fais face aux situations désagréables et je peux tenir longtemps
12345
Je me montre de bonne humeur pour cacher mes sentiments désagréables
12345
Je n'accorde pas d'importance aux futilités
12345
J'éprouve des difficultés dans des actions où les autres sont à l'aise
12345
Pour acheter des vêtements, je ne fais pas le tour des magasins
12345
Je me déplace en me tenant très droit(e)
12345
Soit parfait Sois fort Fais plaisir Fais des efforts Dépêche-toi
         

Lorsque ces messages prennent des proportions exagérées, ils nous pénalisent dans notre organisation. Il existe un « antidote » qu’on appelle “permission”. Vous pourrez les mettre en place pour prendre un peu de recul par rapport à l’influence du message contraignant.

Paroles des parents  : 15 sur 20, c’est pas mal, la prochaine fois j’attends un 20.

Conviction erronée : Si je m’en donne la peine, je vais pouvoir être parfait à 100%.

Comportement : La personne est perfectionniste, anxieuse du moindre détail, bourreau du travail, elle pense que rien n’est jamais assez bien fait, elle craint les critiques.

Point fort : rigueur

En quoi ce message provoque une désorganisation ?

Pour être parfait, la personne cherche à améliorer encore et encore ou à collecter un maximum de données ce qui provoque des retards

Antidote : Sois réaliste

Paroles des parents  : Ne pleure pas comme un bébé !  – Ne te laisse pas aller.  – Dans la vie, il faut savoir encaisser.

Conviction erronée :  C’est important de faire croire qu’on est fort et de cacher ses sentiments aux autres.

Comportement:  La personne ne montre pas ce qu’elle pense ou ressent, se cache derrière une façade, dans la joie comme dans la peine. Elle est intolérante, rigide, ne supporte pas les faibles.

 

Point fort : encaisse sans broncher

En quoi ce message provoque une désorganisation ?

La personne accepte en pensant pouvoir faire face, ne dit pas qu’elle est en difficulté et finit par craquer

Antidote : C’est OK de demander de l’aide, d’être faible.

Paroles des parents : Essaie encore, tu dois y arriver !  – Acharne-toi si tu veux réussir !

Conviction erronée : Quelqu’un qui s’acharne et se fatigue finit toujours par y arriver. Ceux qui ne réussissent pas sont des paresseux.

Comportement : La personne pense qu’une tâche pénible a plus de valeur qu’une tâche facile. Elle se donne beaucoup de mal, complique les choses, se fait plaindre, et trouve que les autres se la coulent en douce.

Point fort : n’a pas peur de prendre des tâches difficiles

En quoi ce message provoque une désorganisation ?

La personne commence beaucoup de choses et ne finit pas.

Antidote : Tu peux y arriver, finis.

Paroles des parents : Ne fais pas de peine à ta maman.  – Ne fais pas de bruit, papa est fatigué.  – Occupe-toi donc de ton petit frère.  – Pense toujours d’abord aux autres, sinon on ne t’aimera pas.

Conviction erronée : Il y a moyen de faire plaisir à tout le monde.

Comportement : La personne néglige ses propres besoins au profit de ceux des autres. Elle veut toujours plaire aux autres et donc leur est dévouée à l’excès. Elle n’ose jamais dire non, et se sent ensuite victime.

 

Point fort : aimable et serviable

En quoi ce message provoque une désorganisation ?

La personne ne sait pas dire non et se laisse envahir par les demandes des autres.

Antidote : Prends soin de toi, écoute tes besoins

Paroles des parents : Tu vas être en retard !  – Tu as une minute pour faire ça !  – Tu es toujours le dernier.

Conviction erronée : On ne fait bien les choses que vite.

Comportement :  La personne est impatiente, agitée, stressée.

 

Point fort : Dynamisme

En quoi ce message provoque une désorganisation ?

La personne s’agite et se disperse

Antidote : Prends ton temps, tu as du temps pour faire ça