Page Progress:

L’autonomie, la finalité de l’AT

Les parents, de façon délibérée ou bien inconsciente, enseignent à leurs enfants à partir de leur naissance comment se comporter, penser, ressentir et percevoir.

Berne – Des jeux et des hommes

“Deviens qui tu es” – Pindare

  

L’autonomie s’observe dans tout comportement, pensée ou sentiment qui est une réaction à la réalité de « l’ici et maintenant » plutôt qu’une réaction à des croyances scénariques.

René Magritte – La condition humaine – 1935

La conscience claire

C’est la capacité à faire fonctionner nos cinq sens «ici et maintenant», en réponse à ce qui nous entoure. Trop souvent nous voyons le monde tel qu’il nous a été donné de l’apprendre. La conscience claire permet de voir, entendre, sentir et ressentir, comme si c’était la première fois. Ainsi, l’odeur de la madeleine est agréable uniquement pour ce qu’elle est, aujourd’hui, et sans référence au passé. Le son d’un violon est mélodieux pour ce qu’il produit à mes oreilles et non parce que c’est un Stradivarius.

La spontanéité

Une fois la conscience claire, la spontanéité est la faculté à ressentir et exprimer ses propres sentiments, en réaction à l’évènement «ici et maintenant». Il conviendra de savoir les différencier de ceux qui ont été appris dans l’enfance. Par exemple, est-ce que je condamne telle décision politique parce j’ai conscience des effets provoqués ou parce que c’est comme ça que réagissaient mes parents ? Est-ce que j’aime cette peinture parce qu’elle m’émeut ou parce que c’est ce que j’ai toujours vu chez moi ?

l'intimité

L’intimité est la troisième étape pour accéder à l’autonomie. Avec la conscience de «ici et maintenant», dans une sincérité affective spontanée, il s’agit d’aller vers l’autre sans crainte. C’est le comportement que l’on observe chez les enfants quand ils ne sont pas encore sous l’influence des jeux psychologiques. Ils entrent en relation le cœur grand ouvert, sans peur d’être instrumentalisés. À l’âge adulte, l’intimité permet d”installer la confiance dans la relation et facilite la communication.

~|icon_cogs~|elegant-themes~|solid

L'allégorie de la caverne de Platon

Il y a des similitudes entre l’autonomie bernienne et l’allégorie de la caverne. Chez Platon, les hommes vivent dans une caverne, éclairée par un feu qui ne laisse percevoir de l’extérieur que des ombres. Dans la caverne, les hommes sont enchaînés depuis leur enfance, ils considèrent ce qu’ils perçoivent comme la réalité. Chez Berne, les hommes sont métaphoriquement enchainés à leur scénario de vie. Ils ont appris dans leur enfance comment bien se comporter dans le monde et considèrent ces croyances comme des vérités universelles. Ce sont les chaînes qui limitent la possibilité de vivre dans un «ici et maintenant». Accéder à l’autonomie, c’est choisir de sortir de son scénario pour découvrir une autre réalité que celle inculquée.

Question

Que signifie "autonomie" ?

L’étymologie du mot «autonomie» est composée du grec autos, «soi-même» et nomos, «les lois, les règles», ce qui correspond au sens qu’en donne Berne. En AT, est autonome la personne qui, sortie de son scénario, fait fonctionner tous ses sens dans «l’ici et maintenant» en réponse aux évènements présents, indépendamment  des habitudes apprises dans l’enfance.

Exemple : À l’école, sous les directives des instituteurs et de mes parents, mes cahiers étaient parfaitement tenus.  Au début, dans mon travail, je reproduisais le même comportement qui, finalement, me coûtait beaucoup en énergie et provoquait du retard à la livraison. Après discussion avec mes clients, je me suis aperçu que ce niveau d’exigence n’était pas celui attendu, mais que les délais annoncés devaient être respectés. Renoncer à ce que je croyais être la norme pour en construire une autre, en relation avec d’autres, est une façon de gagner en autonomie.