Page Progress:

La structuration du temps social

En langage transactionnel, l’activité pure consiste en des transactions Adultes, simples, complémentaires démarrant par quelque chose du genre “passe-moi le marteau” ou “combien font 3 et 3 ?”

Berne – Structure et dynamique des organisations et des groupes

La soif de structure

Le soif de structure exprime l’aversion pour la monotonie, la stéréotypie et l’ennui. Les gens sont prêts à payer presque n’importe quel prix pour que leur temps soit structuré pour eux car très peu sont capables de structurer leur propre temps de manière autonome bien longtemps. Ceci explique les cachets élevés payés aux gens du spectacle.

Berne – Principes de traitement psychothérapeutique en groupe

Invisible
Retrait

Dans le retrait, la personne peut être présente physiquement mais dans ses pensées, ses rêveries. De fait, elle n’est pas avec les gens qui l’entourent. Elle peut également être attentive, suivre la conversation, mettre en place un dialogue imaginaire, imaginer les transactions qu’elle pourrait donner sans jamais le faire, pour cause d’inhibition.

Rituel

Nous sommes lundi, vous rencontrez votre voisin dans l’ascenseur : «Bonjour, comment allez-vous ?», «Très bien merci et vous ?». Si le mardi, à la même heure, vous rencontrez de nouveau votre voisin, vous allez vraisemblablement recommencer ces politesses et ainsi de suite, jour après jour. Ce sont les rituels les plus simples dans notre société, des échanges stéréotypés et prévisibles.

Passe-temps

C’est le moment où la personne repère les partenaires possibles avec lesquels elle pourrait aller plus loin dans la relation (les jeux psychologiques ou intimité). L’échange est contenu, tout comme le rituel,  avec  des transactions moins stéréotypées. Elles laissent un peu plus de place à l’imprévu, par exemple : «Ils  n’ont pas très bien joué hier soir». «C’est vrai, ils doivent monter leur niveau de jeu pour espérer gagner»…

Activité

L’activité, dans la structuration du temps social, consiste à faire quelque chose avec d’autres personnes. Les transactions sont impersonnelles car centrées sur le matériel de l’activité elle-même. Par exemple, «Passe moi le marteau», «Sais-tu comment fonctionne ce logiciel ?»… Les signes de reconnaissances sont conditionnels, positifs ou négatifs.

Jeux Psychologiques

Les jeux psychologiques sont des échanges qui ne sont pas agréables, par exemple : «Dis donc, on avait dit 09h00, tu as vu l’heure qu’il est ?», «Arrête de me casser les pieds, on n’est pas à une heure prêt.»… À la fin des transactions, chacun repart avec un sentiment désagréable qui vient confirmer des croyances sur soi, les autres, le monde en général. Un chapitre complet, que vous verrez en salle avec votre formateur est dédié aux jeux psychologiques.

Intimité

Dans l’intimité chacun peut exprimer à l’autre ses pensées, ses émotions, dans l’authenticité, sans la crainte d’une éventuelle instrumentalisation. L’échange est totalement dépourvu de jeux psychologiques, chacun assume la responsabilité de ses propos. C’est à ce stade de la structuration du temps que les signes de reconnaissance sont les plus intenses.

Raymond Hostie a publié un article intitulé : Le compas : nouvel outil de synthèse et d’analyse des soifs – CAAT 1. Il décrit habilement la relation entre les 3 soifs, et en fait une synthèse dans le schéma ci-contre, qui a une forme de compas. Il s’inscrit dans la pensée bernienne, met en évidence l’intensité des signes de reconnaissance en fonction de la structuration du temps et fait le lien avec la position de vie. Voici les quatre points mis en évidence :

1. Les transactions sont vécues et perçues comme des signes de reconnaissance, OK ou non OK.

2. Ces unités de reconnaissance ont une intensité différente selon la structure temporelle dans laquelle elles s’inscrivent.

3. Les quatre premières façons de structurer le temps peuvent acheminer soit à des jeux, soit à de l’intimité, selon leur orientation OK ou  non OK, et viennent confirmer la position de vie adoptée.

4. Le passage de l’orientation non OK à l’orientation OK (et vice versa) devient de plus en plus ardu au fur et à mesure que l’intensité augmente. Ceci signifie que pour passer des jeux psychologiques à l’intimité, il est nécessaire de retourner dans l’activité.

~|icon_cogs~|elegant-themes~|solid

INTIMITÉ

La notion d’intimité en analyse transactionnelle est différente de la définition communément donnée par le dictionnaire. C’est un échange où les manifestations affectives trouvent leur sources intérieurement. Les protagonistes ont abandonné un certain nombre de peurs anciennes les empêchant d’exprimer leurs ressentis. C’est la quête de la plus part des gens, car les signes de reconnaissance, donnés et reçus à cette étape de la structuration du temps, sont d’une intensité sans égale. Cette accession passe par quatre étapes :

  1. Renoncer à ses inclinations individuelles au profit d’un investissement dans la relation aux autres ;
  2. Renoncer aux masques derrière lesquels chacun cache la peur de se montrer, sans fard ;
  3. Dissocier l’intimité des idées reçues, notamment celles en lien avec la sexualité ;
  4. Abandonner les schémas comportementaux anciens, appris dans l’enfance.
Question

Comment structurez-vous votre temps ?

Voici un exercice qui va se dérouler sur plusieurs jours.

Pour commencer, tracez un cercle que vous découpez en 6 parties, chacune représentant une façon de structurer votre temps. Leur taille doit être proportionnelle avec ce que vous vivez. Êtes-vous satisfait que cette répartition ? Si la réponse est oui, l’exercice s’arrête ici.

Si la réponse est non, refaites la taille des formes telles que vous aimeriez qu’elles soient. Dans chacune de ces formes symbolisant la façon de structurer son temps, posez-vous la question : que dois-je faire pour arriver à ce résultat ?

C’est un exercice qui se construit dans la durée, au fil des journées. Accordez-vous tout le temps nécessaire et gardant à l’esprit vos objectifs. Ce sera une des clés de la réussite.

Pour continuer, cliquez sur Quiz n° 4